Destination

Rurutu

  • Photo de l'île
  • Photo de l'île

Les bonnes raisons pour y aller

  • Une très belle île, au relief original, composé de falaises abruptes et de grottes calcaire, de collines verdoyantes, de superbes plages bordant des petits bassins d’eau claire.
  • Un climat tempéré favorisant les cultures (café, pamplemousses, oranges, citrons, litchis, taro, etc.).
  • Des sites archéologiques (« marae ») et géologiques (les célèbres grottes aux stalactites et stalagmites).
  • Le rendez vous des baleines pendant la saison (de juillet à octobre environ),
  • La vannerie (chapeaux, nattes, paniers, et autres articles) et les « tifaifai » (patchwork) spécialité des « mama » de l’île.
  • Des villages pittoresques et colorés.
  • Une culture vivace : nombreuses manifestations traditionnelles (se renseigner sur les dates) dont les « visites de maison », le « Tere » (tour de l’île), les fêtes du « Me », les grands mariages.
  • Des excursions variées.

A ne pas manquer

  • La visite de l’île et ses nombreux centres d’intérêts,
  • les fours à chaux de corail,
  • les sites archéologiques (« marae »),
  • le Tombeau des rois de Rurutu,
  • le Temple protestant qui date des années 1865-1872,
  • les impressionnantes falaises,
  • les grottes ornées de stalactites et de stalagmites,
  • la tombe du navigateur français Eric de Bischop,
  • la copie du fameux « Tiki'a’a », l’ancêtre des dieux de Rurutu, qui se trouve à la mairie de Moerai et dont l’original est exposé au British Museum de Londres,
  • les centres artisanaux (fermés le dimanche, hormis à l'aéroport),
  • les baleines (juillet à octobre): plateformes d’observation, panoramas magnifiques et eau limpide favorables à l’observation des cétacés…

Le saviez vous?

  • L’ancien nom de Rurutu est Eteroa, qui signifie le « grand panier » en langue polynésienne. L’île fut baptisée plus tard Rurutu.
  • L’île abrite la tombe du navigateur français Eric de  Bischop.
  • La plus connue des œuvres d'art sortie des Australes est très certainement la sculpture du Dieu A'a, découverte à Rurutu et actuellement exposée au British Museum de Londres. Il en existe une reproduction sur l’île, à la mairie de Moerai.
  • Rurutu possède de nombreuses grottes, véritables palais de stalagmites et stalactites, uniques en Polynésie Française.
  • Une des grottes porte le nom de « Mitterrand », baptisée ainsi après le passage du président de la République Française en 1990. Son nom véritable est Ana a’eo. C’est la plus grande et la plus spectaculaire.
  • Un arbre des îles Australes, L'Erythrina ou Atae est appelé l'arbre aux baleines car sa floraison, à partir de juillet, serait le signal de l'arrivée de ces majestueux cétacés.

Air Tahiti magazineAir Tahiti Magazine
Couverture Air Tahiti magazine

Description

Rurutu, située à 574 km au sud-ouest de Tahiti, fait partie des îles Australes qui bénéficient d'un climat plus frais que les autres archipels. Son climat tempéré est propice à la culture du café, des letchis et des oranges, qui côtoient les plantations plus traditionnelles, comme celles du taro.


L'île est entourée d'un récif quasi ininterrompu tout proche du rivage et offre ainsi de jolis petits bassins rafraîchissants. Elle possède d’interminables plages de sable blanc, idéales pour les promeneurs en quête de dépaysement et de repos. Certaines zones, dépourvues de récif, permettent l'observation de baleines et de baleineaux de juillet à fin octobre. Le tour de l'île, jalonné de centres d’intérêts culturels et historiques, présente de hautes falaises calcaires dans lesquelles Dame Nature a sculpté des grottes aux stalagmites et stalactites fantastiques.


Le village principal est Moerai situé à 4 km de l'aéroport. Rurutu est également réputée dans toute la Polynésie pour son artisanat, des objets de vannerie traditionnelle, mais aussi de somptueux « tifaifai », couvertures en patchwork, aux couleurs éclatantes.


Les habitants restent fidèles à leurs traditions et organisent plusieurs fois par an des manifestations culturelles : « Tere », grands mariages, lever de pierre, etc. Ils sont fiers de perpétuer un accueil séculaire et de partager avec les visiteurs leur histoire et leurs légendes….

A faire

 

Activités nautiques :

  • plongée sous-marine (activité disponible ponctuellement durant la saison des baleines, s’assurer au préalable de la présence du moniteur),
  • observation des baleines pendant la saison (il est conseillé de se renseigner sur leur présence avant de partir si elles sont le but principal de votre voyage),
  • pêche et excursions en haute mer.

 

Activités terrestres :

  • Balades à pieds, à vélo, à cheval ou en voiture (en location),
  • tour de l'île guidé,
  • safari 4x4,
  • randonnées pédestres (certaines pouvant être faites seul, d’autres avec un guide),
  • randonnées équestres (1 seul prestataire sur l'île),
  • visite des grottes,
  • visite des sites archéologiques.

Géographie

  • Superficie : 32.75 km².
  • Tour de l'île : environ 36 km.
  • Mont le plus haut : le Mont Manureva (385 m).
  • Districts : Moerai, Unaa, Vitaria, Avera, Paparai, Narui, Naairoa, Auti et Peva.
  • Population : + 2404 habitants.

Infos pratiques

  • Banque(s) : Banque Socredo. Distributeur(s) automatique(s) de billets.
  • Bureau(x) de Poste : à Moerai.
  • Point(s) téléphone : à Auti, Avera et Moerai.
  • Commerce(s) : plusieurs épiceries. A l'aéroport et à Moerai sur le front de mer, vente d'artisanat traditionnel.
  • Restaurant(s) : en dehors des pensions de famille, les possibilités de restauration sont réduites (quelques snacks et épiceries).
  • Soins médicaux : 1 centre médical et 1 infirmerie.

Cette île peut être visitée avec le(s) pass : Pass Australes

Conseils de voyage

Consultez les rubriques ci-dessous, pour un voyage en toute tranquillité :