Destination

Raivavae

  • Photo de l'île
  • Photo de l'île

Les bonnes raisons pour y aller

  • Une des plus belles îles du Pacifique sud : lagon époustouflant, relief verdoyant, « motu » de sable blanc, dont le fameux « motu piscine ».
  • Une culture riche : « tiki », vestiges archéologiques, sculptures de bois de miro, petites pirogues cousues, villages aux couleurs pastel.
  • Un jardin d’Eden : climat tempéré et sols fertiles propices aux cultures fruitières et maraîchères.
  • Un accueil authentique et des activités diversifiées.

A ne pas manquer

  • les splendides plages de sable blanc sur les « motu »,
  • le centre artisanal,
  • le dernier grand « tiki » encore présent sur l'île, près de Mahanatoa,
  • la vue au sommet du mont Hiro,
  • les sites archéologiques,
  • les grottes de Anapoiri et Anapio.

Le saviez vous ?

  • "Ia oga na" veut dire "bonjour" et "mauguugu" veut dire "merci", en langue Raivavae, en effet le « r » du tahitien est remplacé par le « gue ».
  • Le lagon de l'île mesure jusqu'à 4 km de large par endroits.
  • L’île fut « découverte » en 1775 par le navigateur espagnol Thomas Gayangos et fournissait du bois de santal aux négociants européens au début du XIXe siècle.
  • Le bois de santal des Raivavae est une espèce endémique, donc unique au monde.

Vidéo youtube Lecture vidéo
Air Tahiti magazineAir Tahiti Magazine
Couverture Air Tahiti magazine

Description

Raivavae, située à 730 km au sud-est de Tahiti, fut découverte en 1775 par le navigateur espagnol Thomas Gayangos et fournissait du bois de santal aux négociants européens au début du XIXe siècle. Souvent citée comme l'une des plus belles îles du Pacifique, avec ses ving huit îlots découpés où nichent des multitudes d'oiseaux marins, Raivavae, presque irréelle, semble flotter dans son lagon émeraude.


De grands « tiki » caractérisaient l'île à sa découverte. Elle n'en possède plus qu'un près de Rairua, les autres ornent les jardins du musée Gauguin de Tahiti. Les insulaires fabriquaient également des tambours aux sculptures singulières qui sont devenues aujourd'hui autant de pièces de musée. Quant aux pirogues, ce sont de magnifiques esquifs de bois cousus qui sont encore utilisées. Vestiges de l'art naval polynésien, elles font partie du patrimoine de l'île.


De nos jours, la religion occupe une place très importante et les évènements qui marquent la vie des villages sont les offices religieux que tous ou presque suivent chaque dimanche : les femmes revêtent alors leurs plus beaux atours et c'est à celle qui portera le plus beau chapeau.


L'aéroport longtemps refusé par la population qui entendait préserver son isolement, est ouvert depuis la fin de l'année 2002. La vie se déroule simplement dans cette île hors du temps où les rares voyageurs, accueillis par un joyeux "Ia oga na" (équivalent de "Ia ora na" dans la langue de Raivavae), oublieront les tensions du monde trépidant.

A faire


Activités nautiques :

  • excursions sur le lagon et pique nique sur les motu,
  • marche sur le récif,
  • plongée libre,
  • pêche aux bénitiers,
  • collecte de coquillages,
  • baignade.
     

Activités terrestres :

  • tour de l'île,
  • visite des sites archéologique et touristiques de l'île,
  • randonnées pédestres,
  • location de vélos.

Géographie

  • Superficie : 16 km².
  • Mont le plus haut : le Mont Hiro (437 m) appelé aussi le Mont Higo.
  • Districts : Anatonu, Mahanatoa, Rairua (village le plus important) et Vaiuru.
  • Population : + 905 habitants.

Infos pratiques

  • Bureau du tourisme : à Rairua.
  • Banque(s) : non, mais un distributeur automatique de billets au bureau de Poste.
  • Bureau(x) de Poste : à Rairua.
  • Point(s) téléphone : quelques cabines au village.
  • Commerce(s) : plusieurs petites épiceries et un centre artisanal.
  • Restaurant(s) : les repas sont pris essentiellement dans les pensions de famille.
  • Soins médicaux : une infirmerie (Mahanatoa).

Cette île peut être visitée avec le(s) pass : Pass Australes

Conseils de voyage

Consultez les rubriques ci-dessous, pour un voyage en toute tranquillité :